Bourses : la faute au QE2 ?

Les marchés financiers traversent une véritable tempête depuis quelques semaines et les commentateurs avancent deux raisons – la crise de la dette en Europe et la crainte d’une nouvelle récession mondiale – qui expliquent en partie seulement la chute.

Selon Stephen Lewis, économiste de Monument Securities cité par le Wall Street Journal, il est probable que les investisseurs réagissent au récent arrêt du deuxième programme d’assouplissement monétaire (Quantitative Easing, QE2) de la Réserve fédérale consistant à acheter des actifs pour permettre le bon fonctionnement des marchés.

Il souligne que les marchés d’actions réagissent comme ils l’avaient fait après l’interruption du premier QE, en mars 2010. Il rappelle que les actions avaient alors continué de progresser pendant trois semaines avant de chuter. Pendant la période de hausse, les investisseurs avaient ignoré les mauvaises nouvelles macro-économiques.

L’Europe ne fait que suivre les Etats-Unis. Les actions allemandes se traitent ainsi actuellement avec une décote de 24% par rapport aux actions américaines mais ce chiffre n’est pas très éloigné de la moyenne historique de 21%, selon le cabinet Capital Economics.