GM, Ford et Chrysler valent cher

Les documents de Chrysler transmis aux autorités boursières américaines montrent que le constructeur automobile vaut environ 5 milliards de dollars contre 996 millions en juin 2009 alors qu'il était en quasi-faillite.

Il ne fait aucun doute que le groupe, désormais contrôlé par Fiat, vaudra beaucoup plus dans quelques mois, quand il reviendra en bourse. D'autant qu'il va renouer avec les profits après une perte nette de 652 millions en 2010. En reprenant les ratios appliqués à General Motors, on arrive à un chiffre d'environ 17 milliards.

General Motors affiche une capitalisation boursière de près de 50 milliards de dollars alors qu'il a dégagé l'an dernier un bénéfice de 4,7 milliards. Il est mieux apprécié que Ford, qui vaut 50 milliards aussi mais avec un profit de 6,6 milliards en 2010.

A titre de comparaison, Renault, qui a dégagé un profit net de 1,080 milliard d'euros, pèse environ 12,4 milliards (17 milliards de dollars) contre 6,6 milliards (9,2 milliards de dollars) pour PSA Peugeot Citroën, qui a réalisé un bénéfice de 1,1 milliard d'euros. Cela montre que PSA est sous-valorisé par rapport à ses concurrents.