Haro sur les dirigeants des grandes entreprises

La France adore Bill Gates et Steve Jobs, les fondateurs de Microsoft et d’Apple, mais elle déteste les dirigeants de ses grandes entreprises.

La France adore Bill Gates et Steve Jobs, les fondateurs de Microsoft et d’Apple, mais elle déteste les dirigeants de ses grandes entreprises. C’est du moins l’enseignement d’un sondage TNS-Sofres réalisé pour l’assemblée générale de l’Institut de l’Entreprise.

Cette enquête montre plus de six Français sur 10 ont une mauvaise image de ces grands patrons. Ceux-ci sont jugés méprisants pour 27% des sondés, égoïstes (7%), inhumains (3%) ou exploiteurs (3%). Ils sont perçus comme défendant avant tout leur carrière personnelle (38%), les actionnaires (35%) bien avant leur entreprise (19%), leurs produits et services (5%) et leurs salariés (3%).

Dans le même ordre d’idée, les sondés sont d’accord à 77% avec l’affirmation selon laquelle les dirigeants des grandes entreprises pensent « uniquement » à leur propre rémunération.

Toujours selon ce sondage réalisé du 4 au 7 janvier, les Français estiment que les grands patrons font partie d’un monde à part. Et 42% pensent qu’ils doivent leur position à leurs mérites.

Il est à noter que les Français ont à 80% une image positive des dirigeants et petites et moyennes entreprises (PME).

Autant dire que Xavier Huillard, P-DG de Vinci qui vient de prendre la présidence de l’Institut de l’Entreprise à la suite de Michel Pébereau, président de BNP Paribas, a devant lui un énorme chantier pour améliorer l’image des patrons.