La City attire toujours les Russes

La décision du milliardaire russe Oleg Deripaska de faire coter son groupe d'aluminium Rusal à Hong Kong aurait pu donner l'impression que La City de Londres commençait à

La décision du milliardaire russe Oleg Deripaska de faire coter son groupe d'aluminium Rusal à Hong Kong aurait pu donner l'impression que La City de Londres commençait à perdre son attrait d'autant que le gouvernement britannique a imposé une taxe sur les bonus dans le secteur financier.

Cela ne semble pas être le cas. Selon le Financial Times, deux entreprises russes ont entamé des procédures pour être introduites sur la Bourse de Londres dans le courant de l'année, décision qui montre que les propriétaires jugent que La City demeure un endroit idéal pour tenter de reconstituer une fortune mise à mal par la crise.

Suek, premier producteur de charbon russe contrôlé par Sergueï Popov et Andreï Melnichenko, pourrait être valorisé jusqu'à 9 milliards de dollars. ProfMedia, un géant des médias détenu par Vladimir Potanine, pourrait avoir une valeur de 2 milliards de dollars.